Service public, le paradoxe français

D’après l’étude Ipsos publiée le 30 octobre dernier et intitulée « Les Français et le service public local » pour l’Association des Administrateurs Territoriaux de France, les Français considèrent qu’il faut augmenter principalement les dépenses des collectivités locales dans certains domaines qui ne sont pas les priorités qu’ils ont donné aux futurs maires dans le cadre de l’observatoire 2019 des territoires Odoxa pour France Info

Faire le tri dans les consignes de tri

C’est l’été, et si vous avez la chance de partir en vacances, vous allez devoir faire un petit numéro d’équilibriste dans les consignes de tri.

Imaginons un habitant de Versailles travaillant à Paris, en vacances du côté de Toulon, il va devoir s’adapter aux consignes de tri de 3 collectivités locales qui ont toutes leur propre manière de trier.
Exemple : le pot de yaourt en plastique est un déchet recyclable à Paris (poubelle jaune), mais pas à Versailles (poubelle verte), ni à Toulon (poubelle marron). Concernant les canettes, vous pourrez les recycler dans vos poubelles habituelles à Paris et Versailles, mais pas à Toulon.

Les Français sont encore très attachés à leur voiture

Selon l’observatoire de la vie quotidienne des Français publié le 29 juin 2019 par BVA pour la Presse Régionale, la voiture reste le principal mode de transport pour leur trajet du quotidien. Ils sont en effet 87% à l’utiliser au moins une fois par semaine et 54% tous les jours ou presque. La marche à pied n’arrive qu’en deuxième position (46% quotidien), bien loin devant les autres modes comme le bus/tram (8%), le vélo (5%) ou le métro/RER, train, deux roues (3%).

Quelle évolution des modes de gestion des services publics

Villes de France et l’Institut de Gestion Déléguée viennent de publier l’Atlas des modes de gestion des services publics locaux.

Il cartographie les différents modes de gestion (régie directe, gestion déléguée ou gestion combinée) utilisés par les collectivités locales pour leurs services publics  et présente leurs évolutions de 2013 à 2019. 

Réduire la circulation automobile augmente l’activité commerciale

Depuis le 30 novembre 2018, les véhicules pouvant circuler dans le centre-ville de Madrid sont limités à ceux des riverains et aux véhicules hybrides et électriques. L’Área de Prioridad Residencial (zone résidentielle prioritaire) a suscité de vives réactions, mais le bilan économique et l’impact environnemental sont très positifs.

La ville idéale des Français est de taille moyenne mais …

Dans le premier baromètre des territoires réalisé par Ipsos pour Villes de France, les Français estiment que la ville idéale, celle dans laquelle ils iraient habiter s’ils avaient le choix, est donc une ville moyenne à 43 %, une commune rurale à 35 % et une grande ville à 22 %. Mais c’est bien la métropole qui, aux yeux des Français, ressort comme la ville enregistrant le meilleur taux de satisfaction sur l’ensemble des critères, car elle offre le juste équilibre entre vitalité économique et qualité de vie.

Les Français veulent une ville plus facile d’accès

Si 85% des Français ont accès à une offre de transports en commun, ils ne sont que 7 Français sur 10 à juger faciles les déplacements dans leur ville. Pire, ils ne sont que 1 sur 2 à considérer que ces dernières années, l’accessibilité du centre- ville a été améliorée, ou qu’il est facile de stationner en ville (42% dans les agglomérations de moins de 100 000 habitants hors Ile-de-France et 39% dans les agglomérations de 50 à 100 000 habitants).

Les Français aiment leur centre-ville

C’est une tendance confirmée par la troisième édition parue en juin 2018 du baromètre des centres-villes réalisé par le CSA pour ClearChannel et la Fondation Centre-ville en mouvement.

En effet, 75% des habitants des villes moyennes en province sont attachés à leur centre-ville. Et 3 Français sur 4 s’y rendent au moins une fois par semaine.