Enjeu des municipales 2020 : faire du centre-ville un “réseau social du réel”

Les Français aiment leur centre-ville

Selon le 4ème baromètre du Centre-Ville et des Commerces publié par l’Institut CSA pour l’Association Centre-Ville en Mouvement et Clear Channel, le mouvement des gilets jaunes n’a pas cassé le lien entre les Français et leur ville. Au contraire, la fréquentation serait en hausse de 5% : ils sont ainsi 78% à affirmer le fréquenter au moins une fois par semaine. Même si 19% des personnes interrogées ont diminué leurs venues en raison du mouvement (40% à Paris).

De plus, le nombre de Français attachés à leur centre-ville a augmenté de 14% en un an pour atteindre 72%. Ce sentiment est particulièrement fort dans les grandes villes, chez les 18/24 ans (77% soit +22% en un an) et chez les CSP+ (72% soit +11% vs 2018).

Conséquence directe, ils s’inquiètent de son avenir, perçu comme étant «de plus en plus en déclin» (+2% soit 44%). Un sentiment particulièrement prononcé dans les communes rurales (59%), les petites villes de province (moins de 100.000 habitants) ainsi que les plus âgés (47%) et les classes sociales les moins favorisées (47%).

Un sujet de campagne

Ils sont ainsi 68% à se dire préoccuper du dynamise de leur centre-ville. Et c’est bien sûr vers leur maire qu’ils se tournent : 9 Français sur 10 pensent que la modernisation des centres-villes devrait être un objectif important pour les maires.

La redynamisation des commerces arrive en troisième position des priorités des Français pour les prochaines municipales, derrière la sécurité et le cadre de vie, et devant les actions envers les personnes fragiles, la collecte des déchets et les transports en commun.

Et comme ils y sont attachés, ils veulent être associés aux réflexions : 79% des Français souhaitent être acteurs de la construction de leurs centres-villes. Comment ? En participant à des réunions publiques (31%) et bien sûr avec leur bulletin de vote (31%).

Plus que jamais les maires / candidats doivent proposer un centre-ville « réseau social du réel »

Quels que soient les motifs de fréquentation, les Français considèrent leur centre-ville comme un lieu convivial, de vie et de shopping où l’on retrouve ses proches, où l’on passe du temps libre. Et ils entendent bien donner leur avis. Comme sur un « réseau social du réel » (dixit Pierre Creuzet, Directeur fondateur de Centre-Ville en Mouvement).

Les candidats aux prochaines élections municipales de 2020 doivent prendre en compte cette nouvelle attente dans leur programme.