Réduire la circulation automobile augmente l’activité commerciale

Depuis le 30 novembre 2018, les véhicules pouvant circuler dans le centre-ville de Madrid sont limités à ceux des riverains et aux véhicules hybrides et électriques. L’Área de Prioridad Residencial (zone résidentielle prioritaire) a suscité de vives réactions, mais le bilan économique et l’impact environnemental sont très positifs.

En effet, en plus de la diminution du bruit, la pollution de l’air a chuté de 71%.

Mais, en parallèle de cette conséquence attendue, la ville de Madrid a pu observer que la mesure avait également stimuler l’activité marchande : l’analyse de 20 millions de transactions entre le 1er décembre 2018 et le 7 janvier 2019 fait apparaitre une augmentation de 8,6% de l’activité commerciale comparée à la période de Noël de l’année précédente, sur tout le centre-ville (contre +3,3% sur l’ensemble de la capitale).

Dans ce secteur, l’avenue Gran Via, l’équivalent des Champs Elysées parisiens, a même vu ses ventes augmenter de 9,5%.

 

A Nîmes, le stationnement gratuit dope l’activité commerciale

Autre taille de ville, autre expérimentation.

Les centres des villes de taille moyenne doivent faire face à la concurrence des centres commerciaux en périphérie qui jouissent d’une image de facilité d’accès plus grande. En effet, même si, en réalité, ils connaissent également des congestions et obligent les clients à se garer loin des commerces du fait des grands parkings, 66% des Français privilégient les centres commerciaux pour faire leurs achats courants.

Depuis Octobre 2018, la municipalité de Nîmes a instauré le stationnement gratuit en centre-ville du samedi midi au lundi matin. Les usagers profitent ainsi de cette gratuité pour les places de parking en voirie, ainsi que dans les parkings souterrains (dans la limite de deux heures).
De même, toute la semaine, la plage du déjeuner (12h-14h) est gratuite ainsi que la première demi-heure de stationnement, en parking ou sur voirie.

Après plusieurs mois d’expérimentation, la Ville et les commerçants ont constaté une hausse de la fréquentation de près de 30% supplémentaire.