Conseil aux entreprises aux services des collectivités territoriales

En 2016, une étude européenne montrait déjà que la France est le pays où la défiance vis-à-vis des institutions et des politiques est la plus forte. Mais dans celle-ci, le maire et les conseillers municipaux restaient les élus préférés des Français, en raison de leur proximité avec leur quotidien. Cet engouement est néanmoins mis à mal et n’a rien de définitif : lors des dernières élections municipales, la forte abstention a bouleversé le paysage des élus. 

Les budgets municipaux plus serrés, notamment du fait des baisses des dotations de l’État, entrainant fermeture de service public et coupes de subventions participent à cette défiance. A cela s’ajoute l’élargissement des compétences des intercommunalités qui suscite des interrogations sur la réalité de leurs pouvoirs.

En parallèle, est observé au niveau local un souhait des habitants de participation aux décisions municipales. Cette dynamique d’engagement est facilitée et amplifiée grâce à la révolution digitale, par laquelle n’importe quelle opinion individuelle peut profiter de l’extraordinaire caisse de résonance des réseaux sociaux. 

L’enjeu des élus locaux consiste désormais à comprendre les attentes de la population et à lui prouver que leurs actions viennent les satisfaire. Pour cela, ils doivent modifier leur manière de gérer la ville dans :

  • Le suivi des opinions individuelles et collectives, y compris non organisées (en association, parti, groupe),
  • La communication instantanée sur le terrain et sur les canaux digitaux,
  • Le geste politique (choix d’un projet/délégataire, augmentation de tarif, etc.) traduit en bénéfice pour l’habitant.

Malgré le délitement du lien civique dans la société, le vivre ensemble peut être préservé en développant des réponses locales concertées aux défis urbains, principalement de solidarité, de sécurité et de préservation de l’environnement.

Les entreprises travaillant pour et avec les collectivités territoriales (délégataire de service public, mobilier urbain, promoteur immobilier, travaux publics, etc.) doivent prendre en compte cette nouvelle donne dans leur rapport aux collectivités territoriales. Étant en contact souvent étroit avec les usagers de la ville, ils collectent des données qualitatives et quantitatives permettant de mieux comprendre les comportements. En changeant de paradigme, elles peuvent participer à la construction de cette nouvelle politique de la ville.

Seizième Homme accompagne les entreprises dans la transformation de leurs relations avec les collectivités territoriales. Forts d’une expérience de plus de 20 ans dans des entreprises aux côtés des collectivités territoriales, les experts de Seizième Homme ont développé une méthode de collecte et d’analyse des enjeux et cartographie des élus locaux, un savoir-faire dans la traduction de ces données dans les offres des entreprises, et un accompagnement dans l’animation de la relation avec les parties prenantes.

“Nous sommes convaincus qu’une relation vertueuse entre entreprises – collectivités territoriales est bénéfique aux habitants et usagers de la ville“.